J’inaugure aujourd’hui une nouvelle rubrique, tout simplement défouloir !

Je suis bien consciente qu’à mon petit niveau je ne changerai pas grand chose mais je me dis que petit à petit l’oiseau fait son nid et que le fait d’en parler, même si c’est à (très) petite échelle peut faire évoluer les mentalités.

Et le sujet du jour sera les femmes rondes.

 » Mon histoire » avec les rondes a commencé il y a maintenant 2 ans et demi, lorsque ma première cliente size plus a pris contact avec moi.

J’ai fait la connaissance de Véronique, une très belle rencontre comme la vie nous en apporte parfois, qui m’a fait découvrir en live un monde que je ne connaissais pas, semé d’embûches et de belles injustices.

Pour vous raconter brièvement son parcours sans trahir son intimité, Véronique faisait lors de notre rencontre une taille 56/58 selon les marques. Elle n’avait pas fait de shopping depuis…. des années! Un comble pour elle qui avait auparavant travaillé dans le milieu de la mode, elle qui est une férue de styles excentriques léchés comme peu savent les faire. Elle qui possède un goût très prononcé pour les jolies choses, les belles matières et les coupes qui ont du chien! J’ai véritablement appris de son expérience stylistique.

Revenons-en à nos moutons… Véronique était donc totalement frustrée de ne pouvoir faire du shopping, ayant peur du regard des autres, de pénétrer dans une boutique et de se faire dévisager. Peur aussi d’être à l’étroit dans les cabines d’essayages, bref shopping se résumait à tout sauf passer un bon moment.

Elle achetait tous ses vêtements par internet et se planquait inlassablement sous des pulls noirs larges et au bout du rouleau.

Quand elle m’a raconté son histoire j’ai d’abord été peinée de me dire que des femmes dans son cas, il devait y en avoir pas mal, qui, culpabilisées par le regard des autres et celui de la société, ne s’assument pas et vivent mal dans ce corps rejeté par tous alors que ce n’est pas un choix!

Lorsque j’ai commencé à chercher des endroits qui seraient adaptés à ses besoins tant stylistiques, qu’émotionnels, je me suis tout de suite rendue compte qu’il y avait un vide abyssal en matière de mode pour les femmes rondes. Très peu d’enseignes physiques, et celles qui sont qualitatives sont chères, et donc pas à la portée de toutes les bourses. Voila pour la belle l’injustice…

Et puis en furetant sur internet à la recherche de solutions pour Véronique j’ai (re)découvert le blog de Stéphanie Zwicky, blogeuse ronde qui manie la mode à la perfection avec des associations osées, toujours très raffinées, un vrai coup de coeur, une source d’inspiration quotidienne et de quoi donner envie de prendre quelques kilos!

violeta mangoEt puis lueur d’espoir également lorsque j’ai découvert au cours d’un accompagnement shopping la collection Violeta chez Mango, dédiée aux femmes rondes avec des tailles allant du 40 au 52.

Et puis, il y aussi la fameuse pub Dove, qui met en scène des femmes aux formes généreuses.

Voila, des petites choses parsemées de ci de là, qui font évoluer petit à petit les mentalités…?

blog mode rondeIl y a peu a surgit sur mon mur Facebook cette photo tirée du blog de Jessica qui ne s’assumait pas et qui n’osait pas se mettre en maillot et qui m’a donné envie d’écrire cet article pour dire STOP! Personnellement je la trouve magnifique, pas vous? Allez vraiment faire un tour sur son blog, il y a plein d’autres photos qui vous donneront la pêche, et le courage de faire comme elle, je l’espère, si vous êtes dans son cas!

Sans même parler de femmes qui dépassent le 46, je vois tous les jours au cours de mes rendez-vous des femmes avec quelques formes qui se déprécient très fortement et n’osent pas se mettre en maillot de bain. Et je ne suis pas la dernière…

Alors Mesdames le vrai combat pour changer tout cela et assommer tous ces stéréotypes qui nous encombrent fâcheusement la vie, c’est de nous mettre en maillot cet été, quelle que soit votre morphologie, débarrassez-vous de vos petits paréos et jupettes. Assumons nos défauts, notre gras, notre cellulite. Postez vos photos avec le hashtag #nothighgap ( vous savez ce petit creux entre les cuisses qui a fait fureur sur les réseaux sociaux l’année dernière! Le but était de se prendre en photo l’entre-jambes pour montrer que ses cuisses ne se touchent pas… ) et bien montrez vos cuisses qui se touchent !!

Ok, je sais il est bien plus simple d’écrire ces quelques mots derrière son ordinateur, que de réaliser ce doux rêve que je fais d’un monde meilleur, avec plus de bienveillance et de tolérance…

Mais sincèrement, ne laissons personne décider à notre place de ce que nous pouvons faire et ce que nous ne pouvons pas faire sous prétexte que l’on sort de la case dans laquelle l’on a voulu nous faire rentrer.

Bisous les girls, keep fighting et bon long week-end !

Signé Dreaming Lucile !

 

Sources photos : www.lifeandstyleofjessica.com / Pinterest

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *